Aller au contenu

CONTACT

Mont Ulriken à Bergen, Norvège: tout ce qu’il faut savoir pour réussir son ascension

Lorsqu’on a pris la décision de s’installer en Norvège, Mr Taramo et moi étions impatients de découvrir le pays et on s’est très vite mis à rechercher les plus beaux endroits à visiter. Bergen et ses paysages majestueux nous ont vite conquis et c’est sans surprise que la ville s’est hissée au top de notre liste! Deuxième ville du pays après Oslo, surnommée “la ville aux sept collines », Bergen a la réputation d’être l’une des plus splendides avec une nature flamboyante et des vestiges naturels inscrits au patrimoine de l’Unesco. 

C’est aussi une destination très prisée des randonneurs, on a donc tout naturellement opté pour l’ascension du Mont Ulriken qui est la plus haute des sept montagnes de Bergen. Dans cet article, je vous propose un guide complet de cette randonnée à couper le souffle! Atteindre le sommet de cette montagne demande une bonne condition physique mais il est possible de choisir parmi plusieurs itinéraires adaptés à différents niveaux.

Quelle est la meilleure période de l’année pour pratiquer la randonnée à Bergen?

Bergen est la ville parfaite pour tout amateur de randonnée mais attention: tous les sentiers ne sont pas praticables en tout temps en fonction de la météo. La culture norvégienne prône la responsabilité individuelle, vous ne verrez donc que très peu de barrières ou panneaux d’interdiction de passage. Je vous recommande de ne pas prendre de risques car chaque année, des touristes ont des accidents graves par manque de vigilance. De façon générale, en Norvège, il est plus prudent de pratiquer la randonnée entre avril et octobre

Le mieux reste de vous renseigner auprès de l’office de tourisme de la ville où vous êtes pour obtenir les meilleurs conseils et informations. Il est toujours mieux de suivre les recommandations des locaux pour éviter certains écueils et faire les plus belles découvertes.

Se rendre à Bergen

En avion: En fonction de votre itinéraire, vous pourrez prendre un vol direct pour l’aéroport international de Bergen ou emprunter la correspondance interne Oslo-Bergen (50 min à 1h15). Pour obtenir vos billets aux tarifs les plus avantageux, cliquez ici.

En train au départ d’Oslo: Le trajet du Bergensbanen dure environ 7 heures. Il est considéré comme l’une des plus spectaculaires traversées en train d’Europe avec 22 arrêts pour admirer le paysage norvégien. C’est une expérience unique mais si votre séjour est court et que vous souhaitez faire plus de visites et d’activités, à mon avis, le temps n’en vaut pas forcément le sacrifice. Les tarifs peuvent varier en fonction de la période et il est préférable de s’y prendre en avance pour bénéficier des meilleures offres

En voiture: Quel que soit votre point de départ en Norvège, louer une voiture permet beaucoup plus de flexibilité. Vous trouverez les meilleurs tarifs en comparant les différentes offres sur auto-europe ou rentalcars. Rent-a-wreck est une autre option qui permet de louer des voitures d’occasions à des prix très raisonnables. 

L’ascension du Mont Ulriken

Comme je l’ai énoncé au début de cet article, le Mont-Ulriken est la plus haute des sept montagnes de la ville de Bergen et on peut atteindre son sommet par différents chemins, plus ou moins exigeants physiquement mais la vue en vaut largement la chandelle! 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, prenez note des recommandations ci-dessous pour être sûr d’avoir une expérience de randonnée plaisante et à moindre risque.

  • Prévoyez plusieurs couches de vêtements y compris en été et même pour les randonnées de courtes durées car Il est très fréquent que la température varie de plusieurs degrés au cours de votre ascension.
  • Emportez des encas sucrés et assez d’eau.
  • Amenez une trousse de secours.
  • Renseignez-vous auprès des locaux ou de l’office de tourisme sur les conditions météo et équipements requis pour la randonnée que vous aurez choisie.
  • Ne surestimez pas vos capacités physiques et prenez autant de pauses que nécessaires.
  • Utilisez des ressources telles que UT.no pour obtenir un maximum d’informations sur les options de randonnées. Le site est en norvégien mais très compréhensible avec google traduction, il vous donnera accès aux cartes des différentes randonnées, aux indications des autres randonneurs en temps réel…etc.
  • Fiez vous aux balises et autres indications sur votre lieu de randonnée plutôt qu’à votre gps téléphonique qui ne tient pas compte des reliefs et propose souvent des itinéraires impraticables. 
  • Démarrer assez tôt afin d’éviter la foule et consacrer le reste de la journée à d’autres activités, surtout si vous disposez d’un temps limité.

ULRIKEN

Altitude: 643 m

Durée: env. 1 à 2 h pour l’aller.

Saison: printemps, été, automne.

Niveau de difficulté: facile/moyen

Nombre de marches sherpa: environ 1333

Comment se rendre au sommet d’Ulriken?

Plusieurs itinéraires permettent de réaliser l’ascension du Mont Ulriken et nous avons choisi l’un des plus populaires, le sentier des marches sherpa. Dans la suite de cet article, je vous partage mon expérience très positive dans l’ensemble ainsi que quelques recommandations, astuces et informations sur des itinéraires alternatifs.

Les marches tibétaines Sherpa 

L‘itinéraire le plus emprunté pour atteindre le Mont Ulriken a été aménagé par une équipe d’artisans tibétains, plus exactement Sherpa. Ce peuple détient un savoir-faire ancestral et traditionnel: en altitude, ils créent des sentiers constitués de marches qui se fondent dans le paysage en utilisant essentiellement de la pierre. Ils sont à l’origine de plus de 300 projets en Norvège ces dernières années et ont contribué à rendre beaucoup plus accessibles un certain nombre de joyaux naturels du pays. Ce chemin de randonnée est de niveau moyen et abordable pour des randonneurs débutants en bonne condition physique.

Comment s’y rendre?

  • Prendre le bus 12 à la station du centre ville Bergen Busstasjon en direction de Lægdene jusqu’à l’arrêt Montana (25 minutes).
  •  Suivre ensuite les panneaux qui indiquent  la direction de l’auberge Montana. Si vous avez loué une voiture, vous n’aurez pas de difficultés à trouver une place de parking près de l’auberge.
  • Une fois devant l’auberge, tourner à droite et suivre la route de gravier ascendante pendant une quinzaine de minutes. 
  • Arrivé à hauteur d’un panneau indiquant plusieurs chemins qui mènent à Ulriken: continuer tout droit, puis suivre le changement de sentier à gauche.
  • Après quelques mètres, les premières marches sherpas sont visibles.

Les autres itinéraires 

Les autres itinéraires de randonnée se situent principalement à deux endroits:

  • Après la route de gravier près de l’auberge Montana
  • Du côté du funiculaire qui est une option que j’évoque dans la suite de cet article.

Certains de ces chemins de randonnées sont marqués et d’autres non. Il est important de noter qu’en Norvège, vous verrez rarement des barrières ou des zones interdites d’accès dans un espace naturel. Le droit d’accès à la nature, “allemannsretten”, est primordial et de ce fait, il incombe à chacun de prendre ses dispositions et précautions.

Parmi ces sentiers, certains sont très raides par endroits, d’autres nécessitent un peu plus de technique et parfois d’avoir de très solides notions d’escalade. Le mieux est de vous renseigner auprès de l’office de tourisme qui pourra vous fournir une carte et vous conseiller sur ce type d’itinéraire en fonction de la saison et de la météo du jour. Le site Ut.no permet également d’avoir une vision complète de l’ensemble des chemins accessibles pour votre ascension.

Le funiculaire d’Ulriken

Si vous souhaitez atteindre le sommet d’Ulriken en vous épargnant l’effort physique d’une randonnée… C’est tout à fait possible! Un funiculaire est disponible et vous permettra d’atteindre le haut de la montagne en quelques minutes. Vous pourrez aussi l’emprunter pour la descente après un bel effort d’ascension ou faire l’inverse.

Comment y accéder:

  •  Au centre-ville, à l’arrêt Småstrandgaten vous pouvez  prendre le bus de la ligne 2 en direction de Birkelundstoppen et vous arrêter à Ulriksdal (10min de trajet). Il vous faudra ensuite marcher 15 minutes avant d’arriver à la station du funiculaire.
  •  Vous pouvez également prendre la ligne 12 à la station du centre ville “Bergen Busstasjon en direction de Lægdeneet vous arrêter à « Haukeland Sykehus », puis marcher une dizaine de minutes pour arriver à la station du funiculaire.

Le bus est gratuit si vous disposez du bergenpass.

Petite astuce: Si vous prenez votre ticket sur l’application Skyss ou au distributeur, il sera moins cher que si vous l’achetez directement auprès du conducteur dans le bus.

Via la navette: vous pouvez aussi prendre la navette Ulriken Express au centre ville mais uniquement en saison haute, du 1er mai au 1er septembre, au départ de Trandgaten & Torgallmenningen. Elle circule toutes les 30 minutes entre 9 heures et 18 heures. Vous trouverez toutes les informations sur les horaires et tarifs ici

L’ascension

Comme à notre habitude, on commence notre randonnée en matinée, on quitte donc notre hôtel du centre ville vers 9 heures. Une fois arrivé au niveau de l’auberge Montana, on commence à gravir les marches Sherpas assez rapidement. Ce choix d’itinéraire était pour nous beaucoup plus pratique et moins risqué bien que physiquement exigeant. Les premières 25 minutes se déroulent assez tranquillement et on ne peut s’empêcher de remarquer que les marches sherpa qui prennent la forme d’escaliers se fondent parfaitement dans le paysage.

Au fur et à mesure que l’on monte en altitude, on ralentit l’allure assez rapide du départ afin de gérer notre souffle. Je préfère vous avertir: cette randonnée est largement réalisable même avec une condition physique moyenne, mais vous allez la sentir dans vos jambes… Cependant il n’y a pas trop d’inquiétude à avoir car en plus des larges marches réalisées par les artisans Sherpas où il est possible de s’asseoir sans gêner les autres randonneurs, plusieurs petites aires de repos ont été aménagées sur les côtés afin de vous permettre de regagner vos forces.

N’hésitez pas à prendre autant de pauses que nécessaire et soyez à l’écoute de votre corps pour limiter tout risque de blessure ou de chute. Si vous êtes à cours d’eau, vous pourrez remplir vos bouteilles au niveau du ruissellement d’eau potable sur les côtés. Notez qu’un hélicoptère de sauvetage survole assez régulièrement la zone en cas d’incident, ce qui est assez rassurant.

Les changements de températures se sont très vite faits sentir, je dirais que toutes les 15 minutes, on est passé d’un soleil aux rayons vifs à un ciel gris avec une pluie fine… Puis rebelotte. Les deux seules constantes ont été la chute continue de la température après avoir atteint la seconde moitié du parcours et le paysage de plus en plus spectaculaire au fur et à mesure de notre avancée.

Au bout de 50 minutes, je commence à avoir des douleurs aux jambes et un souffle beaucoup plus court, mais mon compagnon de randonnée qui a une meilleure condition physique que moi et m’encourage tout au long alors je reste motivée :). 

Au bout d’1h30, on est plus qu’à quelques minutes du sommet du Mont Ulriken, mais il nous faut d’abord monter les dernières marches sherpas et quelques marches d’escaliers en tourbillon en fin de parcours. Cette étape ne se fait pas sans difficultés avec la chute de température et surtout la puissance du vent qui ne cesse d’augmenter. On aura perdu plus de 9 degrés depuis le début de cette randonnée.

Mais ça y est – on y est – on l’a fait. Et on croit rêver. On éprouve un sentiment d’accomplissement et surtout, on est subjugué par la beauté et l’immensité de ce paysage absolument magnifique. La température continue à baisser et des flocons de neige commencent à tomber. C’est le moment de sortir notre thermos de thé chaud et nos muffins à la myrtille pour profiter de cet endroit magique et de la superbe vue pendant une belle demi-heure.

 La descente

Avant de repartir, on en profite pour prendre des photos et on aurait aussi voulu tester le restaurant et le café d’Ulriken qui était malheureusement fermé pour cause de travaux. N’hésitez pas à y faire un tour après vos beaux efforts! 

Pour redescendre, dépendamment de votre niveau de fatigue, vous avez l’option de reprendre le chemin des marches sherpas, emprunter un autre sentier ou prendre le funiculaire. Le funiculaire étant aussi en travaux, on a d’abord tenté d’emprunter l’un des sentiers de randonnées mais en voyant à quel point certaines parties du chemin étaient raides, on s’est vite rabattu sur les marches sherpas. 

On se dit que le plus dur est passé et que la descente sera rapide & facile… Et finalement pas tant que ça! Après avoir fourni un effort conséquent à l’aller, la descente est physiquement beaucoup plus difficile que ce que j’avais anticipé et se fait sentir dans les genoux en ce qui me concerne… Vous êtes donc prévenu! Mais pas d’inquiétude, prenez votre temps et soyez très attentifs à ne pas louper de marches.

Mon bilan

Après plus de 2 ans en Norvège et plusieurs randonnées à mon actif, l’ascension du Mont Ulriken est probablement l’un de mes plus beaux souvenirs et je vous souhaite une aussi belle expérience que celle que nous avons pu vivre en espérant que ce petit guide pourra vous y aider.

Je vous recommande vivement de souscrire à une assurance pour vos déplacements à l’étranger, à fortiori si vous prévoyez des activités telles qu’une randonnée. Chapka est l’une des compagnies d’assurance que j’utilise le plus notamment pour ses prix dégressifs en fonction de la durée du séjour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *